Nautilus pompilius un cas d’encoprésie.

Nautilus pompilius en homéopathie.

Par Jean-Jacques Demarteau, le 21 Février 2013.

Le petit Théo 10 ans vient consulter pour un symptôme d’encoprésie, sur un fond d’allergies respiratoires supposées impliquer les acariens. Une constipation est décrite comme «chronique» sans traitement médical, sauf évidemment dans les «accidents» qui amènent à consulter. Cet enfant est l’aîné, son jeune frère de deux ans son cadet est lui en pleine forme, ravissant à loisir la place de Théo dans les conversations et les jeux.

Leur mère est récemment séparée de leur père (depuis à peine une année), et a réagencé le nouvel appartement avec une chambre pour chaque garçon.
Comme souvent l’enfant arrive avec sa mère, se demandant un peu l’allure que va prendre l’entrevue. Il est néanmoins demandeur, car le fait de se salir empêche d’aller dormir chez des copains par exemple et, comme il est classique dans ce genre de situation, la honte qu’il éprouve est un obstacle majeur à son plein épanouissement «social».
La suite de cet article en pdf: cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Homeobel est édité par la Société Royale Belge d'Homéopathie.

A propos de Homeobel:
Créé en 2000 par la Société Royale Belge d’Homéopathie pour promouvoir la pratique de l’homéopathie uniciste selon les principes de son fondateur : le Dr Samuel Hahnemann (1755-1843).


Société Royale d'Homéopathie:
Fondée en 1872, elle est à l’origine de l’Ecole Belge d’Homéopathie dont le but est de former les homéopathes. Responsable aussi de la publication trimestrielle de la Revue Belge d’Homéopathie.

Défilement vers le haut