L’Homoeopathie dans les
hôpitaux

MÉMOIRE A PROPOS DE LA PETITION DES OUVRIERS DE PARIS
ET DE LA DISCUSSION AU SÉNAT (SÉANCE DU 1er JUILLET !865)

Voici un texte historique remarquable digitalisé par Gallica et qui montre que nos problèmes avec les autorités académiques ne datent pas d’aujourd’hui.

Daniel Saelens homeobel@gmail.com

Voici l’introduction:

« Le plus pauvre citoyen, en France, a la liberté de son travail, de sa résidence, de son culte, etc. ; il n’a pas le libre choix du médecin qu’il préfère, de la médecine qui a sa confiance, s’il frappe à la porte d’un hôpital. Tant qu’il a la force d’aller consulter dans les dispensaires homoeopathiques,ou s’il peut être malade chez lui, cette liberté précieuse de s’adresser à un médecin de son choix, privilège des classes plus aisées de la société, ne lui est pas absolument ravie. Il en est complètement privé s’il entre dans un établissement hospitalier (1). C’est pour demander justice de ce regrettable état de choses qu’avait été signée la pétition récemment adressée au Sénat par un grand nombre d’ouvriers de Paris, désireux d’obtenir, dansles hôpitaux, le bénéfice de la médication homoeopathique dont ils ont pu apprécier les heureux effets. »

Cliquer ici pour télécharger le texte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Homeobel est édité par la Société Royale Belge d'Homéopathie.

A propos de Homeobel:
Créé en 2000 par la Société Royale Belge d’Homéopathie pour promouvoir la pratique de l’homéopathie uniciste selon les principes de son fondateur : le Dr Samuel Hahnemann (1755-1843).


Société Royale d'Homéopathie:
Fondée en 1872, elle est à l’origine de l’Ecole Belge d’Homéopathie dont le but est de former les homéopathes. Responsable aussi de la publication trimestrielle de la Revue Belge d’Homéopathie.

Défilement vers le haut