« La peau dans tous ses états, approche homéopathique et anthropologique » livre écrit par le Dr dermatologue Pierrette Gengoux

Les livres écrits sur l’homéopathie sont nombreux, alors pourquoi un de plus ?  Il ne s’agit pas de recette ici, ni de remèdes rares auxquels on ne pense que rarement à la faveur d’un symptôme inopiné livré par le malade.  Il est question d’une méthode.  Face au grand nombre de remèdes, nous pouvons  rester pantois, face au choix  du  meilleur d’entre eux.   Et ce surtout dans les maladies chroniques où le symptômes sont moins criants.  Si les symptômes dermatologiques sont parfois typiques d’un remède, dans la pratique, il faut les garder en réserve et se concentrer sur ce que montre le patient, dans son attitude, ses gestes comme nous l’ont appris les homéopathes indiens de Mombay à la suite du Dr Rajan Sankaran.  Dans un premier livre, j’ai voulu insister sur la nécessité de tenir compte du mental du patient dans la recherche du remède.  Ici à la faveur d’une expérience plus longue et de séjours dans la Vallée des Merveilles, le plus haut lieu sacré de la pensée humaine en Europe avec l’archéologue, Emilia Masson, hittitologue, élève de Georges Dumézil, je livre un message plus complet.

C’est de façon naturelle que m’est venue l’analogie entre les mythes, les archétypes et la manière dont le patient décrit ses symptômes, en allant  chercher sa description là où nait l’inspiration des mythes.  Déjà classés dans l’imaginaire du patient, comme décrit par Claude Lévi-Strauss dans l’analyse structurale, dans leur émergence, le patient nous amène vers le remède classé lui aussi en règnes et sous-règnes dans la nature, minérale, végétale et animale. Il faut être conscient que dans le même contexte les graffitis,   gravés sur les parois des montagnes, lieux sacrés,  sont les précurseurs de l’écriture, événements le plus marquant de l’histoire de l’humanité.  On peut comprendre alors que face à l’Evidence Based Medecine, cette démonstration  est plus pertinente.

Dermatologue, homéopathe, Immunologue (MSc de l’université de Montréal), puis chercheuse à l’Université de Louvain et anatomopathologiste et clinicienne depuis 40 ans, c’est au fil de ces expériences que l’absence de logique des traitements en allopathie m’est venue.  La déception de leur approche superficielle, sans cesse renouvelée que ce soit l’immunologie pourtant prometteuse, le rapprochement entre le symptôme et  par les sociétés savantes,  entre peau et psychisme, ont été des gradins vers ce que je livre dans ce livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Homeobel est édité par la Société Royale Belge d'Homéopathie.

A propos de Homeobel:
Créé en 2000 par la Société Royale Belge d’Homéopathie pour promouvoir la pratique de l’homéopathie uniciste selon les principes de son fondateur : le Dr Samuel Hahnemann (1755-1843).


Société Royale d'Homéopathie:
Fondée en 1872, elle est à l’origine de l’Ecole Belge d’Homéopathie dont le but est de former les homéopathes. Responsable aussi de la publication trimestrielle de la Revue Belge d’Homéopathie.

Défilement vers le haut