Close

novembre 3, 2020

Hommage au Dr Jacques Imberechts Tribute to Dr Jacques Imberechts

Notre cher ami Jacques Imberechts, globe-trotter et ambassadeur infatigable de l’homéopathie est parti ce lundi 02 novembre 2020 pour son dernier et grand voyage.

Our dear friend Jacques Imberechts, globe-trotter and tireless ambassador of homeopathy left this Monday, November 02, 2020 for his last and great journey.

Figure incontournable de l’homœopathie belge et de la Société Royale Belge d’Homœopathie, professeur à l’Ecole Belge d’Homœopathie, il sera également omniprésent sur la scène internationale. Il sera entre autres fondateur de Homeopathia Europea et président de la Liga Medicorum Homoeopathica Internationalis (LMHI) (1998-2001).

A key figure in Belgian homeopathy and the Royal Belgian Homeopathic Society, professor at the Belgian School of Homeopathy, he was also omnipresent on the international scene. He was, among others, founder of Homeopathia Europea and president of the Liga Medicorum Homoeopathica Internationalis (LMHI) (1998-2001).

Cher Jacques, tu nous laisses une volonté farouche de défendre l’homœopathie classique et surtout de donner la priorité absolue au patient lors de la consultation. Nous essaierons de transmettre ton héritage du mieux que nous le pourrons.

Dear Jacques, you leave us with a fierce desire to defend classical homeopathy and above all to give our patients absolute priority during the consultation. We will try to pass on your legacy as best we can.

Nous transmettons à son épouse Marie-Laurence nos plus sincères condoléances.

We extend our most sincere condolences to his wife Marie-Laurence.

Daniel Saelens, président de l’Ecole Belge d’Homœopathie

Daniel Saelens, president of the Belgian School of Homeopathy

Chers amis, je viens à l’instant d’apprendre le décès de notre confrère et ami le Dr Jacques Imberechts. Les plus âgés d’entre nous se souviendront d’un pédagogue de valeur et de son immense connaissance de l’homéopathie. Les obsèques sont réservées à la famille. Ne manquons pas d’avoir une pensée pour lui. Bien amicalement à tous

Beste vrienden,Ik heb vernomen dat Jacques IMBERECHTS deze morgen is overleden.Gezien de gezondheidsomstandigheden is de begrafenis voorbehouden aan de naaste familie.Laten we aan hem denken.

Dr Lansmanne, Président de la Société Royale Belge d’Homéopathie

Cher Jean,   Merci pour ton message. Je suis très ému de la disparition d’un médecin homéopathe qualifié et dévoué que j’ai bien connu et qui était un ami fidèle. Si tu as des adresses de ses proches, j’aimerais leur témoigner un message de sympathie. Bien à toi.  

Jean Alaerts

Sincères condoléances… il a mis son empreinte dans l Homeopathia du monde en commençant par l Europe! Merci Jacques

Eric Vanden Eynde

Ainsi, Jacques n’est plus….quelle triste nouvelle.Il m’a tant appris et maintenant il parle aux étoiles.Jacques, la mort n’est pas une excuse, dis-moi encore avec ce verbe qui te caractérise, dis moi encore ce qu’est l’homéopathie.

Yves Coppé

Cher Daniel,

Je suis bien triste de cette nouvelle. Lorsque Jacques avait fait un AVC, il y a plus de 10 ans de ça, toute l’AFADH avait prié pour lui. Dieu nous l’avait encore gardé.

Comment est-il mort?

Je suis bien tranquille pour son âme. Car tous les homéopathes qui ont dépensé leur vie à œuvrer pour sa vérité,  vont au ciel, selon la parole de Jésus :

« si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croiriez vous quand je vous parle des choses célestes? » Jn 3/12

L’homéopathie est une chose terrestre qui nous dépasse. Si nous en acceptons humblement les faits, la vérité terrestre, nous nous disposons à recevoir les choses célestes qui nous dépassent encore plus.

Dis à sa famille mes sincères condoléances.

Marie Luc fayeton, AFADH

Jacques was een flamboyante persoonlijkheid die niemand zomaar kon voorbijgaan! In 1979 was hij mijn gangmaker en leidde mij vanuit de homeopathische school in Brussel binnen in Homeopathia Europea (groep Bryonia).

Jacques spoorde ons ook aan om gegevens vanuit de eigen kliniek te inventariseren. Zo geschiedde.Zijn stokpaardje evenwel was het Organon, waarvan  hij alle paragraven kende.

We zullen hem missen!

Filip Degroote, Brugge

Salut Jacques, vieux complice, qui il y a 44 ans m’a allumé la flamme homéopathique. Toi qui disais   » S’il fallait faire tourner les tables pour aider le patient, je le ferais » , tu m’a donné l’enthousiasme d’explorer hors des sentiers battus pour trouver le plus frappant, le plus original, le plus inusité, le plus personnel (153)Reconnaissance éternelle.

Marc Dandois

Un grand homéopathe a disparu.
Excellent pédagogue et grand voyageur, il n’a jamais cessé de défendre partout sur cette planète les principes fondamentaux de la véritable homéopathie uniciste hahnemannienne :

loi des semblables,

dynamisation, corollaire de la dilution à dose infinitésimale,

remède unique,

qui, en ces temps perturbés, sont les seules armes véritables et efficaces contre, notamment, le covid-19.

Jacques, jamais les vrais homéopathes ne t’oublieront.

Jean-Claude Grégoire

Chers amis homoeopathes,

En effet, un grand missionnaire de l’homoeopathie nous a quitté.

Cet élève de Pierre Schmidt a remis l’homoeopathie uniciste à sa  place non seulement en Belgique mais dans toute l’Europe et peut-être le monde entier  grâce à son enthousiasme, son leadership, sa  persévérance, son don des  langues et son désir de parcourir le monde dans tous les sens au plus grand bénéfice des patients.

Il a créé  beaucoup de groupes de travail ( Nux vom; Bryonia;Staphysagria etc.) qui nous ont connectés les uns aux autres et aidés à mieux comprendre l’Organon et le Répertoire de Kent,  cet instrument extraordinaire qui nous a servi tout au long de notre carrière médicale.

Il y a longtemps que je l’avais rencontré  car suite à mes soucis de santé ( SEP secondaire), j’ai limité mes activités mais grâce à un bon régime alimentaire, de bons neurologues et excellents kinésistes, je parviens encore à faire des petites balades  dans la nature.

Je pense que tous les homoeopathes se souviendront de lui.

Qu’il repose en paix maintenant .

Jean-François Vermeire, Berchem

J’apprends avec tristesse le départ de Jacques. Croisé souvent à Louvain pendant nos études, il m’avait sorti de cours vaseux d’homéopathie pluraliste qu’il appelait « foutothérapie », fait connaître l’école et intégré le groupe Staphysagria. Et nous avons été nombreux à profiter de tes larges connaissances. Merci l’ami de nous avoir tant donné. Bon vent toi qui aimait les voyages

Anne Leclerc

Comme de nombreux confrères et consoeurs, je joins mon témoignage reconnaissant quant au talent de pédagogue de Jacques. A ses côtés, toute jeune homéopathe, j’ai passé un certain nombre d’heures et de journéesen consultation et appris les subtilités de l’anamnèse et de l’observation du patient, sans oublier de consigner la biopathographie, sur laquelle il insistait beaucoup. Il était un grand voyageur pour la cause de l’homéopathie dans le monde, et de sa présence à nos nombreuses réunions, je pense que personne n’oubliera son look unique, sa voix et sa canne.
Qu’il repose en paix, lui qui a choisi de partir un 2 novembre, journée de commémoration des fidèles défunts dans l’Eglise.
Bien à vous tous, 

Cécile Deneyer

Beste allemaal,

Met spijt in het hart verneem ik deze onvermijdelijke afloop.

Talloze malen hebben we mekaar ontmoet op congressen, over heel de wereld.

Vele herinneringen blijven over.

Eén van de mooiste was de gezamenlijke afvaart van de Donau van Bratislava  naar Wenen, terug naar huis van weer een ander congres.

Nu is het einde vaart!

Het gaat je goed, Jacques en bedankt voor je niet aflatende inzet!

Frederik Schroyens

Moins drôle mais il s’amuse peut être plus là haut, après deux mois de lutte acharné aux soins intensifs qui ont tout fait pour le garder et y ont réussi, JACQUES IMBERECHTS nous a quitté ce matin. Condoléances à tout ceux qui l’ont connus.

Mourad Samy

A Jacques. Un Grand de l homéopathie. On ne l oubliera pas de si tôt! Que ton enseignement nous accompagne longtemps !

Nicoletta Andreatti

Mes Sincères condoléances à sa famille et amis .. une figure inoubliable

Ghizlaine Ghallab, Casablanca

C’était un Ambassadeur haut en couleur qui pendant toute sa Vie a défendu et transmis notre si chère Homeopathie,un Personnage .Un Immense Merci Jacques pour ce que tu nous as donné.

Marilyn et Philippe Richard

Tout simplement ADIEU Jacques.

Je garde un profond respect et une admiration pour le professeur que tu as été début des années “70” durant les 3 années de ma formation à l’Ecole belge d’Homéopathie au square Ambiorix. Ta clarté, ta perspicacité et surtout ton fameux dynamisme faisaient de TOI un grand maître. Tu étais et resteras une haute dynamisation: “le Jacques Imberechts” qui continuera à valoriser l’homéopathie à travers le monde.

Bon Voyage vers l’au-delà et bon séjour dans l’éternité qui nous attend tous, car comme le dit Albert Einstein: “Je crois en une vie après la mort, tout simplement parce que l’énergie ne peut pas mourir, elle circule, se transforme et ne s’arrête jamais”

Jean-Pierre Schmitz

Un personnage inoubliable dont il n’en existe plus beaucoup au sein de l’homéopathie classique. Merci pour tout ce que tu nous a apporté.

Cathy Mayer

Ardent défenseur de l’homéopathie, son enseignement nous a nourri et inspiré. À nous de continuer à transmettre le message.
Toutes nos condoléances à sa famille.

Dr. Vincent Pissoat President de l’ANPHOS

Cher Jacques
Tu fus une grande figure de l’homéopathie uniciste, tu es un exemple d’une homéopathie vraie, d’un contact patient privilégié.
Avec ton décès nous avons perdu un grand homme.
Mes plus sincères condoléances à la famille.

Nelly Pollet

Au revoir Jacques,
Nous nous rencontrions aux réunions d’Homéopathica Europea en compagnie des français, des italiens, espagnols et tu étais notre “étendard”.
Tu étais excellent pédagogue, et tu t’es donné tout entier pour l’homéopathie.
Merci.

Marc Melchior

Merci cher Jacques pour cette belle vision de l homéopathie que tu nous a enseignée
Merci pour ton intransigeance concernant la juste application des principes mais en même temps pour la qualité humaine de ton écoute du malade, préalable indispensable au praticien pour répondre à la question primordiale : « en vérité, de quoi s agit il chez ce patient ?»
Merci Jacques et Adieu


Philippe Louis

Un grand homéopathe nous quitte. Je l’ai souvent cotoyé aussi bien en Belgique qu’en France (accompagné de sa maman) Quel pédagogue !! Merci Jacques pour tout ce que tu nous a appris et pour les soirées mémorables après congrès. Repose en paix

Jacques Deneef

Fidèle participant des dimanches chez Pierre Schmidt, Jacques avait la force de conviction pour inciter à travailler en groupe de travail. C’est ainsi qu’au sein d’Homeopathia Europea qu’il m’a été possible de commencer à étudier l’homéopathie de façon très dynamique. Il nous incitait aussi à nous ouvrir au monde homéopathique et pour cela nous montrait l’exemple par ses inlassables voyages. Merci Jacques de m’avoir permis d’approfondir l’homéopathie pour mieux servir les personnes souffrantes.

Pierre Lentheric

Entre Jacques et l’association de patients Pro Homeopathia, il y avait une connivence. Une exigence aussi. Parce que Jacques attendait beaucoup de la part des patients. Et peut-être que leur association totalement bénévole n’a pas répondu pleinement à ses rêves d’un peuple en marche pour l’homéopathie. Nous gardons le souvenir d’un personnage flamboyant, qui acceptait de se faire charrier si nous acceptions en retour un coup de canne dans les côtes. Il nous traitait de ‘sale gamin’, mais en posant la main sur notre épaule. Sacré Jacques, le dernier tour que tu nous a joué nous laisse sans voix. Mais après tout ce que tu as accompli, comment pourrions-nous t’en vouloir ? Merci pour le chemin parcouru ensemble.

Erik Buelens, Pro Homeopathia

I regret the loss of one of the masters of world homeopathy “ Jacques Imberechts

Dr Juan Schaffer Escuela Medica Homeopatica Argentina Tomas P Paschero

Merci pour ton travail infatigable et tes encouragements de toujours .

JM Lambert

Tout simplement ADIEU Jacques.

Je garde un profond respect et une admiration pour le professeur que tu as été début des années “70” durant les 3 années de ma formation à l’Ecole belge d’Homéopathie au square Ambiorix. Ta clarté, ta perspicacité et surtout ton fameux dynamisme faisaient de TOI un grand maître. Tu étais et resteras une haute dynamisation: “le Jacques Imberechts” qui continuera à valoriser l’homéopathie à travers le monde.

Bon Voyage vers l’au-delà et bon séjour dans l’éternité qui nous attend tous, car comme le dit Albert Einstein: “Je crois en une vie après la mort, tout simplement parce que l’énergie ne peut pas mourir, elle circule, se transforme et ne s’arrête jamais”

C’est l’émotion qui domine, Jacques était tellement présent sur tous les fronts qu’il est difficile de croire à son départ. Merci pour tout ce qu’il a entrepris et réussi. La transmission de la doctrine, ca polyglotte il parlait aussi “homoeopathy” comme une langue maternelle. Nombrux sont les confrères qui le remercient pour la transmission, l’engagement, les batailles menées, la création de Homeopathia Internationale et l’ECH notemment. Sa gentillesse était remarquable et nous a tous marqué. Merci Jacques

Claude Binard

Ainsi, cher Jacques, tu nous a quitté après ces dures années de labeur au service de l’Homéopathie. Tu retrouveras, sans doute, je l’espère, nos vieux complices de Staphisagria Daniel Bucken, Raphael Meeuwis, Jacques Devaster qui t’on précédés. Je te dis à plus.

Christian Schepens

Elegía a Jacques Imberechts

Ha partido Jacques Imberechts, el gran maestro belga de Homeopatía unicista, el que siempre estuvo para defender a la verdadera doctrina…
el gran mediador en los debates ideológicos…
el gran compañero de los jóvenes aspirantes…
el que no quiso recompensa alguna por sus tantas décadas de enseñanza compartida.

Ha muerto Jacques…
será recordado como el que siempre estaba…
como el amigo de todos…
quien seguramente seguirá asomando su figura, ahora transparente, en cada ámbito, en cada Congreso, en cada lugar donde se enseñe Homeopatía.

——-

Éloge à Jacques Imberechts

Jacques Imberechts, le grand maître belge de l’homéopathie uniciste, qui a toujours été là pour défendre la vraie doctrine, est parti …
le grand médiateur des débats idéologiques …
le grand compagnon des jeunes aspirants …
celui qui ne voulait aucune récompense pour ses nombreuses décennies d’enseignement partagé.

Jacques est mort …
restera dans les mémoires comme celui qui a toujours été …
comme l’ami de tout le monde …
qui continuera sûrement à montrer sa figure, désormais transparente, dans chaque domaine, dans chaque congrès, dans chaque lieu où l’homéopathie est enseignée.

Dr. Marcelo Candegabe

We have lost a great man, a great teacher, a great master homeopath! Dr. Imberechts embodied a unique blend of reasoned discernment and logic, with wit, humor, and joy. He not only taught the essence and the nuances of classical homeopathy with admirable dexterity but also radiated charisma, passion, and humanity. We was always approachable and courteous, a real gentleman. He will be sorely missed.

Gustavo Cataldi, MD, President LMHI

Jacques, bel ami.
L’émotion est forte pour Armelle et moi…
Ce n’est pas la première fois que tu nous joues un tour pendable, disparaissant là où on t’attendait (rappelle-toi à la Ligue à Vienne où tu devais, comme président, ouvrir à vingt heures le congrès et où, à dix-neuf heures passées, Carlo et moi avions fini par te retrouver… dans ton bain), apparaissant à l’autre bout du monde là où on ne t’attendait pas ! Te souviens-tu de cette rencontre fortuite à un coin de rue de San Francisco un matin vers 10 heures. Tu revenais d’un périple en Afrique du sud et nous simplement de Paris en route pour le congrès de Los Angeles. A une terrasse de bistrot, ton frère et moi avions commandé un café de bon aloi à cette heure, Armelle un verre de Chardonnay et toi un gin tonic selon ce principe vivement défendu par vous deux qu’il n’y a pas d’heure pour les braves et pour des retrouvailles chez les cow-boys !
Déjà, de toute évidence, tu t’inscris dans l’histoire de l’homéopathie pour laquelle tu as mérité toutes les médailles (médailles reçues sur tous les continents et qu’à chaque fois tu empochais avec désinvolture d’un air faussement détaché !). Jamais ce ne furent les médailles du “bon élève”, tu en conviendrais, tu as toujours été trop chenapan pour cela ! Mais plutôt celles d’un homme au caractère rebelle, provocateur, d’une mauvaise foi sans limite, agitateur indomptable pour la bonne cause, forçant ainsi les esprits à évoluer, infatigable fédérateur, inlassable pionnier, éternel ambassadeur de notre maître Samuel Hahnemann et de sa doctrine.
Tu as su également nous conter pendant des heures toute l’histoire du monde pour peu qu’à une heure tardive nous fussions encore aptes à te suivre. Il fallait accepter l’extravagance de ton mode de vie, ton humour fin parfois dévastateur, mal compris par certains. Nous avons tous profité de ta curiosité inlassable et de ton érudition étonnante, alliées à ta prodigieuse mémoire, ainsi que de la vivacité de ta pensée, passant d’une langue à l’autre (cinq et demi !) selon ton interlocuteur.
Mon désir n’est pas ici de te dire adieu mais plutôt de te fêter car, présent ou absent, tu réchaufferas toujours nos cœurs… malgré tous ces défauts de galopin espiègle que tes proches amis comme Armelle ou moi finissaient, à chaque fois, par oublier.
Il y a quantité de raisons, pour toi, de recevoir, de la part de la communauté homéopathique internationale, tous les hommages ! Mais ce n’est pas de cela dont tu te nourrissais, préférant de loin les vrais échanges amicaux, les débats passionnés même teintés d’éristique.
Tu as su, plus que tout autre, depuis plusieurs décennies, rassembler et rapprocher au-delà des frontières, par ces liens d’amitié, des centaines de collègues homéopathes, qu’ils soient rouges, blancs, noirs ou jaunes, qu’ils soient petits ou grands, jeunes ou vieux, venus de Mars ou de Vénus ! Et cela, personne d’autre n’aurait pu le faire aussi bien que toi. Par la création dans les années 80 d’Homoeopathia Europea puis Internationalis, un immense réseau de praticiens s’est développé partout comme un Web des esprits et des cœurs, un Web avant le Web. Et beaucoup de ces médecins sont devenus de vrais camarades. Grâce aux groupes que tu as enfantés de par le monde, près de 2000 homéopathes, ont été formés à une homéopathie classique de qualité dans un grand réseau solidaire et international. (Après Homoeopathia, tu as de même été à l’origine de l’ECH). Tu nous as ainsi forcés à voyager vers d’autres horizons. La naissance du Winchip et de Clificol, créé par Carlo Rezzani sous l’égide d’Homoeopathia, en est encore une des émanations.
C’est l’effet … (nœud-)papillon !
En un mot, je dirais que tu as été et reste le pasteur ou mieux le “missi dominici” de l’homéopathie contemporaine. (Petit clin d’œil complice pour les initiés : oserai-je dire que tu nous as distillé la bonne parole ?).
Lorsqu’à l’université tu te passionnas à apprendre toutes les langues en fréquentant les étudiants étrangers, savais-tu seulement ce que le destin te réservait ? Ta rencontre décisive d’Hahnemann et l’idée audacieuse d’emmener dans cette découverte quantité de jeunes confrères sûrement plus timorés. Ta passion pour l’étranger, pour la thérapeutique, ta curiosité sans faille pour l’expérience clinique des aînés, alliée à ta sainte colère de gaulois contre les institutions médicales allaient te servir de sabre pour partir à l’abordage et à la conquête du monde.
Ceux qui, comme moi, t’on connut plus personnellement savent combien tu étais à la fois un grand comédien, un charmeur culotté et pourtant l’ami le plus fidèle, le plus présent lorsque le besoin s’en faisait sentir, discrètement, sans forfanterie.
Comme tu as eu un jour le culot de me dire : “je suis un grand timide !”… Certes un grand timide mais qui n’a jamais hésité, depuis quarante ans, à “asticoter” l’ensemble du monde homéopathique pour faire éclore en chacun le meilleur de lui-même.
Cher Jacques, sache que nous t’en sommes tous infiniment reconnaissants.
Comme le marin d’antan, tu as, dans chaque port, partout, laissé à l’homéopathie quantité de bébés, de petits Imberechts !
Bon vent l’Ami !

Philippe et Armelle Servais

Merci à l’équipe pour cette hommage bien mérité . Triste nouvelle pour l’homéopathie.
Je me souviendrais de ses conseils pour défendre l’homéopathie: priorité à tout  ce qui peut permettre d’améliorer la fiabilité de nos prescriptions. Merci Jacques pour  ce tu nous a apporté.

William suerinck 

Some people leave deep and long lasting footsteps behind them, such was Jacques. Invaluable teacher he generoulsly, yet very strict when necessary, helped me to build the foundations and the backbone of my classical homeopathic education. I also had the privilege of being his guest a few times in both in his house in Brussels and in his family country house, where discussions on doctrine and materia medica went on late in the night, havig dinner around 3 o 4 am….
Rigorously attached to our basic principles he was very open minded, and constantly advsed we, younger doctors, to listen to different view points. I feel his imprinting deeply seated in my attitude as a homeopathic doctor. Thank you Jacques, have a good journey

Marco Venanzi

Jaques fue uno de los pilares del unicismo en Europa, en la época en la cual el complejismo se enseñoreaba.
Tuvo una estrecha relación con la Homeopatía Argentina, y fue instructor de Homeopatía a través de los Grupos de Homeopatía Europea, formando a Homeópatas de Francia, España, Italia, Suiza y Rusia (gracias Patrick Carton!).
Lo recordamos con afecto, agradecimiento y admiración, a una labor de más de 50 años en favor de la Homeopatía Unicista.
Saludamos a su familia, y transmitimos nuestras condolencias.

Dr. Norberto Lolago (Presidente) Dr. Eduardo Bitis (Director) Escuela Médica Homeopática Argentina

A mon tour aussi de rendre hommage à Jacques pour son dynamisme et ses magnifiques réalisations. Je l’ai personnellement peu connu, mais il me poussa intelligemment à présenter un travail d’admission à la SRBH, ce qui me passionna. Et Jacques fit parfois référence à ce texte.
Merci Jacques. Repose en paix bien méritée.
Avec mes pensées conviviales pour toute la famille.

Michel De Greift

Cher Jacques
c’est la dernière mais la plus importante lettre que je te écris.
Au cours de ces 40 années de collaboration, nous avons échangé de nombreuses lettres. Au début, dans les années 80, lorsque la poste italienne était très en retard dans la distribution du courrier, nous échangions notre courrier par la station-service dès que nous traversions la frontière suisse et cela vous faisait toujours sourire.

Ce furent les premières années de mon voyage homéopathique et vous avez été mon initiateur, comme vous l’avez été pour beaucoup d’autres.
Pendant les nombreuses semaines que j’ai passées avec vous dans votre cabinet du Bruxelles, j’ai appris beaucoup, beaucoup plus que dans beaucoup d’autres séminaires. Hyperactif jusqu’à tard dans la nuit avec les patients, vous sautiez ici et là dans le répertoire à une époque où les ordinateurs n’existaient pas.
Ce furent des années très vives, avec vous, rien n’était jamais acquis : se préparait à une réunion en ayant tout prévu, puis vous deviez tout révolutionner ; vous apportiez toujours un point de vue différent, global, large et jamais limité à la seule homéopathie. Beaucoup de stress, mais au final, on sorti toujours de ces réunions avec quelque chose de nouveau, de différent, de plus large, heureux d’avoir passé des heures avec vous.

Avec cette approche “ouverte à la vie”, vous avez créé en moi une ouverture aux différentes âmes de l’homéopathie, m’imposant des réflexions continues.
Vous perdre est une véritable douleur car ce n’est pas seulement la perte d’un grand homéopathe toujours capable de conseiller, de stimuler et de réfléchir ensemble, mais c’est surtout la perte d’une personne à qui pouviez toujours parler : un ami.
Comme tout être cher qui se perd, plus le temps passe, plus on pense au nombre de possibilités que nous auriez aimé avoir de vivre à nouveau ensemble.

Vous laissez tant de choses et laissez le témoignage d’une vie passée pour l’homéopathie avec la grande générosité qui vous a toujours distingué.
Essayer de vous ressembler dans cette large attitude culturelle sera la tâche que vous laisserez derrière vous : une fois de plus, vous êtes aux commandes !

Merci Jacques pour ce que tu as fait pour moi, pour nous tous et pour l’homéopathie.

Un câlin

Charles

Carlo Maria Rezzani

Hommage à un grand homéopathe. Par ses relations mondiales, il a créé une diffusion de l’homéopathie qui permet maintenant des échanges de connaissances fructueux.

Michelle Delattre

Friends   In 1984 I had finished the proving of Androctonus.  At that time professional (non-doctor ) homoeopaths were  very unwelcome at Liga congresses , persona non grata.   This made no difference to Jacques. He wanted me to lecture about the new remedy at the Leon congress, 1986. He told be to pretend I was a doctor and to stick close to him. I was petrified!   But I gave the lecture, and and I stayed close to Jacques  the whole congress, drinking whisky and smoking (at the time you could do both inside.)   At one of the lunches I was placed with the UK Faculty table, and everyone was asked to introduce themselves going around the table. My knees were shaking, but at the last second Jacques saw the situation, came over and pulled me out!   Times have changed of course, and since then I have happily attended  the Liga Congress many times, often and Jacques invitation.   We became good friends. He contributed so much to real, down to earth homoeopathy   I am sure they have excellent whisky and healthy cigarettes waiting for him in heaven  

Jeremy Sherr

Friends,   I’ll never forget having dinner with Jacques Imberechts in Phoenix.   We were eating at a nice restaurant, but I need to qualify it a bit by saying that it was « nice » but not « great » or « gourmet. »   Jacques ordered a steak…and when the waitress asked him how he wanted it cooked, he replied, « Tartare » (which means RAW).  And while it may make sense to request this special preparation in Belgium and France where there are HIGH-QUALITY meat producers who raise organic beef, that is NOT the case of the art in the USA.  The waitress looked at him in shock and simply said, « Oh, we can’t do that.  You don’t want that! »   At another time, I saw him at one of the annual LIGA meetings.  When he approached me, he asked me to pull down my pants.  I said, « Excuuuuuse me, whaaaaat? »  And then, he pulled out of his briefcase the French edition of my book, « Everybody’s Guide to Homeopathic Medicine. »  And in the Acknowledgements section of the book, I had written that I dedicated this book to my parents who helped me become the person that I am.  HOWEVER, the French version translated it a tad differently and had me thanking my parents for helping me to become the WOMAN that I am (« Dana » is not a common man’s name in France!).  

Dana Ullman

Dear friends

I have some events to remember him. Some are funny, but I remember him very kingly.

Jacques Imberechts came to Brazil several times. Once he was invited by Corrado Bruno, that was not here, when Imberechts was arriving. So, he asked, me and his wife (we were partners at that time in the pharmacy), to meet him at the airport, and take him to his hotel, for the class, next day. I was pregnant, in the last weeks. So, we went to the center of the city (somebody, from the travel agency, had choosen a hotel in the center, a « bad » place), late in the night (like 22hs), to take him to have dinner with us.

another time he came with a girlfriend. But she was French. When they arrived, she could not enter the country, because French people were asked for a VISA (as we Brazilians were when going to France). So, the fast solution was to send her to Argentina, to as for a Visa, and come back. I had a very good friend, so I call him up (a little before WhatsApp time) and asked him to take care of this women, to pick her up at the airport, to take her to a good hotel, to take her to the French embassy to get a visa, and then back to the airport. He was so kind to help me!

but, when the airplane stopped in Porto Alegre (still Brazil), the girlfriend went out of the plane, and was stopped again by Brazilian federal police. Her plane went to Argentina, and she was left in Brazil. Then we had to get another flight for her, to tell the friend in Buenos Aires that she was not in the first flight. Finally she arrived in Buenos Aires and everything was fine. She was almost « in love » for my friend, taking care of her.

When Elizabeth (Corrado Bruno’s wife, my ex partner in the pharmacy – she has already passed away) and I went to Brussels, Imberechts decided to take care of us. He took us to his very exclusive male bier club, in the center of Brussels, to drink with him.

And he liked to say that we have, not only to « milk the cow » (Homeopathy), but we had to feed the cow too. And we corrected me when I said that everything in Homeopathy was for us. No, for the patients!!!!

and last, when I started in the LMHI, as Secretary for Pharmacy, he was the one (besides Corrado Bruno) that was teaching me a lot about how international homeopathy worked, who was who, what was important to take care, etc, etc.

I have many good memories from him! I hope he will find peace and light.

all my best

Farmaceutica Amarilys de Toledo Cesar

21 Comments on “Hommage au Dr Jacques Imberechts Tribute to Dr Jacques Imberechts

Dr Lansmanne
novembre 3, 2020 chez 6:10

Chers amis, je viens à l’instant d’apprendre le décès de notre confrère et ami le Dr Jacques Imberechts.

Les plus âgés d’entre nous se souviendrons d’un pédagogue de valeur et de son immense connaissance de l’homéopathie.

Les obsèques sont réservées à la famille. Ne manquons pas d’avoir une pensée pour lui.

Bien amicalement à tous

Beste vrienden,

Ik heb vernomen dat Jacques IMBERECHTS deze morgen is overleden.

Gezien de gezondheidsomstandigheden is de begrafenis voorbehouden aan de naaste familie.

Laten we aan hem denken.

Dr Lansmanne

Président de la Société Royale Belge d’Homéopathie

Répondre
Cathy Mayer
novembre 3, 2020 chez 8:38

Un personnage inoubliable dont il n’en existe plus beaucoup au sein de l’homéopathie classique. Merci pour tout ce que tu nous a apporté.

Répondre
Dr. Vincent Pissoat President de l'ANPHOS
novembre 3, 2020 chez 8:45

Ardent défenseur de l’homéopathie, son enseignement nous a nourri et inspiré. À nous de continuer à transmettre le message.
Toutes nos condoléances à sa famille.

Répondre
Pollet Nelly
novembre 3, 2020 chez 9:23

Cher Jacques
Tu fus une grande figure de l’homéopathie uniciste, tu es un exemple d’une homéopathie vraie, d’un contact patient privilégié.
Avec ton décès nous avons perdu un grand homme.
Mes plus sincères condoléances à la famille.

Répondre
marc melchior
novembre 3, 2020 chez 11:29

Au revoir Jacques,
Nous nous rencontrions aux réunions d’Homéopathica Europea en compagnie des français, des italiens, espagnols et tu étais notre « étendard ».
Tu étais excellent pédagogue, et tu t’es donné tout entier pour l’homéopathie.
Merci.

Répondre
Louis Philippe
novembre 4, 2020 chez 8:48

Merci cher Jacques pour cette belle vision de l homéopathie que tu nous a enseignée
Merci pour ton intransigeance concernant la juste application des principes mais en même temps pour la qualité humaine de ton écoute du malade, préalable indispensable au praticien pour répondre à la question primordiale : « en vérité, de quoi s agit il chez ce patient ?»
Merci Jacques et Adieu
Philippe Louis

Répondre
Dr. Jacques Deneef
novembre 4, 2020 chez 9:57

Un grand homéopathe nous quitte. Je l’ai souvent cotoyé aussi bien en Belgique qu’en France (accompagné de sa maman) Quel pédagogue !! Merci Jacques pour tout ce que tu nous a appris et pour les soirées mémorables après congrès. Repose en paix

Répondre
Pierre LENTHERIC
novembre 4, 2020 chez 10:02

Fidèle participant des dimanches chez Pierre Schmidt, Jacques avait la force de conviction pour inciter à travailler en groupe de travail. C’est ainsi qu’au sein d’Homeopathia Europea qu’il m’a été possible de commencer à étudier l’homéopathie de façon très dynamique. Il nous incitait aussi à nous ouvrir au monde homéopathique et pour cela nous montrait l’exemple par ses inlassables voyages. Merci Jacques de m’avoir permis d’approfondir l’homéopathie pour mieux servir les personnes souffrantes.

Répondre
Erik Buelens
novembre 4, 2020 chez 2:34

Entre Jacques et l’association de patients Pro Homeopathia, il y avait une connivence. Une exigence aussi. Parce que Jacques attendait beaucoup de la part des patients. Et peut-être que leur association totalement bénévole n’a pas répondu pleinement à ses rêves d’un peuple en marche pour l’homéopathie. Nous gardons le souvenir d’un personnage flamboyant, qui acceptait de se faire charrier si nous acceptions en retour un coup de canne dans les côtes. Il nous traitait de ‘sale gamin’, mais en posant la main sur notre épaule. Sacré Jacques, le dernier tour que tu nous a joué nous laisse sans voix. Mais après tout ce que tu as accompli, comment pourrions-nous t’en vouloir ? Merci pour le chemin parcouru ensemble.

Répondre
Dr Juan Schaffer Escuela Medica Homeopatica Argentina Tomas P Paschero
novembre 4, 2020 chez 3:42

I regret the loss of one of the masters of world homeopathy “ Jacques Imberechts

Répondre
Lambert
novembre 4, 2020 chez 3:43

Merci pour ton travail infatigable et tes encouragements de toujours .

Répondre
Jean-Pierre Schmitz
novembre 4, 2020 chez 5:46

Tout simplement ADIEU Jacques.

Je garde un profond respect et une admiration pour le professeur que tu as été début des années « 70 » durant les 3 années de ma formation à l’Ecole belge d’Homéopathie au square Ambiorix. Ta clarté, ta perspicacité et surtout ton fameux dynamisme faisaient de TOI un grand maître. Tu étais et resteras une haute dynamisation: « le Jacques Imberechts » qui continuera à valoriser l’homéopathie à travers le monde.

Bon Voyage vers l’au-delà et bon séjour dans l’éternité qui nous attend tous, car comme le dit Albert Einstein: « Je crois en une vie après la mort, tout simplement parce que l’énergie ne peut pas mourir, elle circule, se transforme et ne s’arrête jamais »

Répondre
Binard Claude
novembre 4, 2020 chez 6:21

C’est l’émotion qui domine, Jacques était tellement présent sur tous les fronts qu’il est difficile de croire à son départ. Merci pour tout ce qu’il a entrepris et réussi. La transmission de la doctrine, ca polyglotte il parlait aussi « homoeopathy » comme une langue maternelle. Nombrux sont les confrères qui le remercient pour la transmission, l’engagement, les batailles menées, la création de Homeopathia Internationale et l’ECH notemment. Sa gentillesse était remarquable et nous a tous marqué. Merci Jacques

Répondre
Dr. Marcelo Candegabe
novembre 5, 2020 chez 2:54

Elegía a Jacques Imberechts

Ha partido Jacques Imberechts, el gran maestro belga de Homeopatía unicista, el que siempre estuvo para defender a la verdadera doctrina…
el gran mediador en los debates ideológicos…
el gran compañero de los jóvenes aspirantes…
el que no quiso recompensa alguna por sus tantas décadas de enseñanza compartida.

Ha muerto Jacques…
será recordado como el que siempre estaba…
como el amigo de todos…
quien seguramente seguirá asomando su figura, ahora transparente, en cada ámbito, en cada Congreso, en cada lugar donde se enseñe Homeopatía.

——-

Élégie à Jacques Imberechts

Jacques Imberechts, le grand maître belge de l’homéopathie uniciste, qui a toujours été là pour défendre la vraie doctrine, est parti …
le grand médiateur des débats idéologiques …
le grand compagnon des jeunes aspirants …
celui qui ne voulait aucune récompense pour ses nombreuses décennies d’enseignement partagé.

Jacques est mort …
restera dans les mémoires comme celui qui a toujours été …
comme l’ami de tout le monde …
qui continuera sûrement à montrer sa figure, désormais transparente, dans chaque domaine, dans chaque congrès, dans chaque lieu où l’homéopathie est enseignée.

Répondre
Gustavo Cataldi, MD, President LMHI
novembre 5, 2020 chez 6:54

We have lost a great man, a great teacher, a great master homeopath! Dr. Imberechts embodied a unique blend of reasoned discernment and logic, with wit, humor, and joy. He not only taught the essence and the nuances of classical homeopathy with admirable dexterity but also radiated charisma, passion, and humanity. We was always approachable and courteous, a real gentleman. He will be sorely missed.

Répondre
SERVAIS Philippe
novembre 7, 2020 chez 6:41

Philippe Servais

Jacques, bel ami.
L’émotion est forte pour Armelle et moi…
Ce n’est pas la première fois que tu nous joues un tour pendable, disparaissant là où on t’attendait (rappelle-toi à la Ligue à Vienne où tu devais, comme président, ouvrir à vingt heures le congrès et où, à dix-neuf heures passées, Carlo et moi avions fini par te retrouver… dans ton bain), apparaissant à l’autre bout du monde là où on ne t’attendait pas ! Te souviens-tu de cette rencontre fortuite à un coin de rue de San Francisco un matin vers 10 heures. Tu revenais d’un périple en Afrique du sud et nous simplement de Paris en route pour le congrès de Los Angeles. A une terrasse de bistrot, ton frère et moi avions commandé un café de bon aloi à cette heure, Armelle un verre de Chardonnay et toi un gin tonic selon ce principe vivement défendu par vous deux qu’il n’y a pas d’heure pour les braves et pour des retrouvailles chez les cow-boys !
Déjà, de toute évidence, tu t’inscris dans l’histoire de l’homéopathie pour laquelle tu as mérité toutes les médailles (médailles reçues sur tous les continents et qu’à chaque fois tu empochais avec désinvolture d’un air faussement détaché !). Jamais ce ne furent les médailles du « bon élève », tu en conviendrais, tu as toujours été trop chenapan pour cela ! Mais plutôt celles d’un homme au caractère rebelle, provocateur, d’une mauvaise foi sans limite, agitateur indomptable pour la bonne cause, forçant ainsi les esprits à évoluer, infatigable fédérateur, inlassable pionnier, éternel ambassadeur de notre maître Samuel Hahnemann et de sa doctrine.
Tu as su également nous conter pendant des heures toute l’histoire du monde pour peu qu’à une heure tardive nous fussions encore aptes à te suivre. Il fallait accepter l’extravagance de ton mode de vie, ton humour fin parfois dévastateur, mal compris par certains. Nous avons tous profité de ta curiosité inlassable et de ton érudition étonnante, alliées à ta prodigieuse mémoire, ainsi que de la vivacité de ta pensée, passant d’une langue à l’autre (cinq et demi !) selon ton interlocuteur.
Mon désir n’est pas ici de te dire adieu mais plutôt de te fêter car, présent ou absent, tu réchaufferas toujours nos cœurs… malgré tous ces défauts de galopin espiègle que tes proches amis comme Armelle ou moi finissaient, à chaque fois, par oublier.
Il y a quantité de raisons, pour toi, de recevoir, de la part de la communauté homéopathique internationale, tous les hommages ! Mais ce n’est pas de cela dont tu te nourrissais, préférant de loin les vrais échanges amicaux, les débats passionnés même teintés d’éristique.
Tu as su, plus que tout autre, depuis plusieurs décennies, rassembler et rapprocher au-delà des frontières, par ces liens d’amitié, des centaines de collègues homéopathes, qu’ils soient rouges, blancs, noirs ou jaunes, qu’ils soient petits ou grands, jeunes ou vieux, venus de Mars ou de Vénus ! Et cela, personne d’autre n’aurait pu le faire aussi bien que toi. Par la création dans les années 80 d’Homoeopathia Europea puis Internationalis, un immense réseau de praticiens s’est développé partout comme un Web des esprits et des cœurs, un Web avant le Web. Et beaucoup de ces médecins sont devenus de vrais camarades. Grâce aux groupes que tu as enfantés de par le monde, près de 2000 homéopathes, ont été formés à une homéopathie classique de qualité dans un grand réseau solidaire et international. (Après Homoeopathia, tu as de même été à l’origine de l’ECH). Tu nous as ainsi forcés à voyager vers d’autres horizons. La naissance du Winchip et de Clificol, créé par Carlo Rezzani sous l’égide d’Homoeopathia, en est encore une des émanations.
C’est l’effet … (nœud-)papillon !
En un mot, je dirais que tu as été et reste le pasteur ou mieux le « missi dominici » de l’homéopathie contemporaine. (Petit clin d’œil complice pour les initiés : oserai-je dire que tu nous as distillé la bonne parole ?).
Lorsqu’à l’université tu te passionnas à apprendre toutes les langues en fréquentant les étudiants étrangers, savais-tu seulement ce que le destin te réservait ? Ta rencontre décisive d’Hahnemann et l’idée audacieuse d’emmener dans cette découverte quantité de jeunes confrères sûrement plus timorés. Ta passion pour l’étranger, pour la thérapeutique, ta curiosité sans faille pour l’expérience clinique des aînés, alliée à ta sainte colère de gaulois contre les institutions médicales allaient te servir de sabre pour partir à l’abordage et à la conquête du monde.
Ceux qui, comme moi, t’on connut plus personnellement savent combien tu étais à la fois un grand comédien, un charmeur culotté et pourtant l’ami le plus fidèle, le plus présent lorsque le besoin s’en faisait sentir, discrètement, sans forfanterie.
Comme tu as eu un jour le culot de me dire : « je suis un grand timide ! »… Certes un grand timide mais qui n’a jamais hésité, depuis quarante ans, à « asticoter » l’ensemble du monde homéopathique pour faire éclore en chacun le meilleur de lui-même.
Cher Jacques, sache que nous t’en sommes tous infiniment reconnaissants.
Comme le marin d’antan, tu as, dans chaque port, partout, laissé à l’homéopathie quantité de bébés, de petits Imberechts !
Bon vent l’Ami !

Répondre
Marco Venanzi
novembre 8, 2020 chez 5:42

Some people leave deep and long lasting footsteps behind them, such was Jacques. Invaluable teacher he generoulsly, yet very strict when necessary, helped me to build the foundations and the backbone of my classical homeopathic education. I also had the privilege of being his guest a few times in both in his house in Brussels and in his family country house, where discussions on doctrine and materia medica went on late in the night, havig dinner around 3 o 4 am….
Rigorously attached to our basic principles he was very open minded, and constantly advsed we, younger doctors, to listen to different view points. I feel his imprinting deeply seated in my attitude as a homeopathic doctor. Thank you Jacques, have a good journey

Répondre

Jaques fue uno de los pilares del unicismo en Europa, en la época en la cual el complejismo se enseñoreaba.
Tuvo una estrecha relación con la Homeopatía Argentina, y fue instructor de Homeopatía a través de los Grupos de Homeopatía Europea, formando a Homeópatas de Francia, España, Italia, Suiza y Rusia (gracias Patrick Carton!).
Lo recordamos con afecto, agradecimiento y admiración, a una labor de más de 50 años en favor de la Homeopatía Unicista.
Saludamos a su familia, y transmitimos nuestras condolencias.

Répondre
Michel De Greift
novembre 10, 2020 chez 11:04

A mon tour aussi de rendre hommage à Jacques pour son dynamisme et ses magnifiques réalisations. Je l’ai personnellement peu connu, mais il me poussa intelligemment à présenter un travail d’admission à la SRBH, ce qui me passionna. Et Jacques fit parfois référence à ce texte.
Merci Jacques. Repose en paix bien méritée.
Avec mes pensées conviviales pour toute la famille.

Répondre
Carlo Maria Rezzani
novembre 14, 2020 chez 11:38

Cher Jacques
c’est la dernière mais la plus importante lettre que je te écris.
Au cours de ces 40 années de collaboration, nous avons échangé de nombreuses lettres. Au début, dans les années 80, lorsque la poste italienne était très en retard dans la distribution du courrier, nous échangions notre courrier par la station-service dès que nous traversions la frontière suisse et cela vous faisait toujours sourire.

Ce furent les premières années de mon voyage homéopathique et vous avez été mon initiateur, comme vous l’avez été pour beaucoup d’autres.
Pendant les nombreuses semaines que j’ai passées avec vous dans votre cabinet du Bruxelles, j’ai appris beaucoup, beaucoup plus que dans beaucoup d’autres séminaires. Hyperactif jusqu’à tard dans la nuit avec les patients, vous sautiez ici et là dans le répertoire à une époque où les ordinateurs n’existaient pas.
Ce furent des années très vives, avec vous, rien n’était jamais acquis : se préparait à une réunion en ayant tout prévu, puis vous deviez tout révolutionner ; vous apportiez toujours un point de vue différent, global, large et jamais limité à la seule homéopathie. Beaucoup de stress, mais au final, on sorti toujours de ces réunions avec quelque chose de nouveau, de différent, de plus large, heureux d’avoir passé des heures avec vous.

Avec cette approche « ouverte à la vie », vous avez créé en moi une ouverture aux différentes âmes de l’homéopathie, m’imposant des réflexions continues.
Vous perdre est une véritable douleur car ce n’est pas seulement la perte d’un grand homéopathe toujours capable de conseiller, de stimuler et de réfléchir ensemble, mais c’est surtout la perte d’une personne à qui pouviez toujours parler : un ami.
Comme tout être cher qui se perd, plus le temps passe, plus on pense au nombre de possibilités que nous auriez aimé avoir de vivre à nouveau ensemble.

Vous laissez tant de choses et laissez le témoignage d’une vie passée pour l’homéopathie avec la grande générosité qui vous a toujours distingué.
Essayer de vous ressembler dans cette large attitude culturelle sera la tâche que vous laisserez derrière vous : une fois de plus, vous êtes aux commandes !

Merci Jacques pour ce que tu as fait pour moi, pour nous tous et pour l’homéopathie.

Un câlin

Charles

Répondre
Michelle.Delattre
novembre 16, 2020 chez 5:15

Hommage à un grand homéopathe .Par ses relations mondiales, il a créé une diffusion de l’homéopathie qui permet maintenant des échanges de connaissances fructueux.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *